Top
Sophrologie – Graine d'être
1045
page-template-default,page,page-id-1045,mkdf-bmi-calculator-1.1,mkd-core-1.2,tribe-no-js,wellspring-ver-2.2,mkdf-smooth-scroll,mkdf-smooth-page-transitions,mkdf-ajax,mkdf-grid-1300,mkdf-blog-installed,mkdf-bbpress-installed,mkdf-header-standard,mkdf-sticky-header-on-scroll-up,mkdf-default-mobile-header,mkdf-sticky-up-mobile-header,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.3,vc_responsive

Sophrologie

La sophrologie a été créée en 1960 par un neuropsychiatre colombien, Alfonso CAYCEDO.

En parallèle de la sophrologie caycédienne, un deuxième courant, École de Sophrologie Française, a été propulsé par le Docteur Jean Pierre Hubert. Ce dernier, basé sur une modification de la vigilance ,s’appuie sur le côté psychanalytique de Freud, Lacan, Jung et de Lowen. Cette vision fait émerger des développements thérapeutiques très puissants et complémentaires de la sophrologie caycédienne.

L’avantage de ce courant est de se servir de l’inconscient, pour retrouver les bases fondamentales de la personne dans sa vérité.

La sophrologie considère l’homme comme un être humain possédant un corps et un esprit ; pour un bon équilibre de l’être humain, le corps et l’esprit sont indissociables et il existe une interaction réciproque entre les deux.

Elle utilise des méthodes physiques et psychiques afin de permettre d’appréhender le corps, à travers des sensations positives.

Trop souvent, si ce n’est tout le temps, le corps est perçu négativement :  » j’ai mal à la tête, j’ai mal au dos, j’ai mal au ventre  » …Le constat de ce postulat est qu’un élément négatif sur l’esprit aura des répercussions négatives sur le corps (somatisation par exemple) – La sophrologie permet donc d’appréhender le corps, à travers des sensations positives.

Le corps étant perçu positivement, une activation du positif au niveau de l’esprit va en découler, permettant à la personne de ressentir progressivement un état de bien-être et de détente, aussi bien physiquement que mentalement. Cet état répond au postulat de la sophrologie qui est l’unité du corps et de l’esprit.                                     

En sophrologie, nous allons travailler dans un niveau de conscience entre veille et sommeil.

C’est un état que nous connaissons tous et que nous traversons à chaque fois que nous nous endormons et chaque fois que nous nous réveillons. Ni complètement éveillé, ni complètement endormi, nous nous trouvons dans un état de conscience modifiée.
C’est l’état de somnolence et de rêverie pendant lequel nous somnolons tout en entendant encore les bruits et conversations autour de nous.

Dans ce niveau de conscience modifié, on peut constater lors d’enregistrement par électroencéphalogramme que les ondes alpha sont activées.

Cet état de conscience permet la synchronisation des deux hémisphères et ainsi d’avoir une vision plus globale des choses avec des répercussions importantes sur la mémoire, la concentration, la gestion du stress et des émotions, la création de nouvelles habitudes …

Lorsqu’ un certain niveau de somnolence est atteint, la personne est tellement proche du sommeil que son inconscient va ouvrir ses portes et ce sera le moment de lui adresser des suggestions que cette dernière souhaite mettre en place mais que son conscient refusait.

Vous comprenez automatiquement que lors d’une suggestion ou métaphore, le conscient ne réagit pas et donc la force de la suggestion est décuplée.

Grâce aux techniques de relaxation permettant un relâchement total du corps et de l’esprit, lorsque la personne est en état de conscience modifiée, elle va pouvoir activer par les suggestions sophroniques, son positif, sous diverses formes (verbales – visuelles – corporelles).

En sophrologie, comme dans de nombreux domaines, cela demandera un entraînement régulier.

Autre point important au cours des séances, l’éthique : le sophrologue évitera toute action sur la conscience risquant de la dénaturer ou de l’endommager.

Des séances de sophrologie pour quelles raisons ?

     –   appréhender la vie de façon différente (positivement)

     –   apprendre à maîtriser ses émotions

     –   gestion du stress

     –   développer un état de détente et de bien-être

     –   prendre du recul par rapport aux évènements de la vie

     –   troubles psychosomatiques

     –   troubles comportementaux (alimentaire, sexuel, sommeil …)

     –   aider dans la maladie (dépression, cancer, longue maladie …)

     –   affronter ses phobies

     –   préparer certaines épreuves (examens, permis, chirurgie…)

     –   entraînement mental pour les sportifs de haut niveau

     –   affronter les épreuves de la vie (deuil, séparation  …)

     –   maîtrise de la douleur (accouchement, maladie …)

Elle s’adresse aussi aux jeunes particulièrement réceptifs à ces techniques

   –   apprentissage par le jeu d’un mode de vie et de fonctionnement différent

     –   troubles de l’enfance (tics, énurésie …)

     –   manque de confiance, timidité

     –   agressivité, violence

     –   amélioration de la concentration, de la mémoire

     –   troubles comportementaux (angoisses …)

     –   troubles de l’adolescence

Comment se déroule une séance de sophrologie ?

Démarrant par une anamnèse (un échange) très précise, les séances conduisent à un lâcher prise physique autant que mental et vont permettre  » une écoute somatique aussi bien que psychique dans un degré d’hyper vigilance qui va rapidement devenir une hypovigilance. « 

Ensuite le sophrologue guide la personne vers des exercices corporels (respiration), des exercices comportementaux (activation du positif, programmation mentale de certains évènements …) et des exercices psychothérapeutiques à visée analytique.

Quelle durée et quel tarif ?

1 heure / 60 euros

Lieu : 31 Rue Rieussec, 78220 Viroflay

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.